Pro A : battu par Rouen, le Caen TTC n’a pas à rougir

Photo Caen Rouen

Rouen – Caen TTC : 3-1. Les Caennais ne seront pas les premiers à faire tomber le leader cette saison. Mais ils ont donné du fil à retordre aux Rouennais ce jeudi soir.

Le Caen TTC a réussi le pari, pourtant osé, de remplir un car de supporters. Pas celui, plus fou encore, d’être la première équipe à faire tomber le leader. Installé en Pro A depuis 2017, le SPO Rouen a pris un temps d’avance sur son voisin normand, promu l’été dernier. Cela s’est vu jeudi soir.

Dans une Kindarena à moitié remplie (environ 500 spectateurs), les Caennais ont vraiment donné du fil à retordre aux Rouennais. Mais à l’image de l’Autrichien Gardos, mené un set à zéro, 6-3 par Stéphane Ouaiche, le leader a trop souvent eu le dernier mot.

Toujours aussi spectaculaire, Ouaiche a retardé l’échéance en gagnant le 4e set après avoir sauvé deux balles de match. Il a fini par rendre les armes sous les coups de boutoir de Gardos.

Dans un remake de la dernière finale des championnats de France, Can Akkuzu a confirmé que le jeu d’Antoine Hachard lui convenait. Le champion de France en titre n’a laissé filer qu’une manche (la 2e) avant de dérouler.

Dos au mur, les Caennais ont alors croisé les doigts pour que Niagol Stoyanov entretienne le suspense. Ils ont bien fait car l’Italien, enfin régulier et réellement inspiré, s’est offert le scalp d’Alexandre Robinot en quatre sets.

Assurés de ne pas rentrer bredouilles, les hommes de Xavier Renouvin avaient déjà réussi leur derby. Battu en trois sets par un grand Robert Gardos, Antoine Hachard n’a pas prolongé le plaisir.

Avec 15 points en 5 journées, Rouen fait désormais figure de favori pour le titre. Caen, 8 points, rejoint Saint-Denis et Hennebont à la 6e place.