Pro A: Accrocheur, le Caen TTC a fini par céder contre Pontoise-Cergy

caen-ttc-match-marc-chazelle-photographe (54)

Le Caen TTC a regardé droit dans les yeux Pontoise-Cergy lors de la 9e journée de Pro A ce mardi soir. Face à un adversaire d’un autre calibre, il a d’abord mené mais a fini par craquer (1-3).

Le Caen TTC recevait mardi soir Pontoise-Cergy, dans le cadre de la 9e journée de Pro A. À vrai dire, l’affiche avait tout de la rencontre déséquilibrée, entre un prétendant au titre et un candidat au maintien.
Stoyanov bat le numéro 5 français

Et pourtant, tout n’a pas commencé comme imaginé puisque Caen se révélait lancé par un Niagol Stoyanov de gala. L’Italien faisait déjouer Tristan Flore, le contraignant à jouer avec le filet à coup de balles rasantes. Dès qu’il s’éloignait de ce schéma de jeu, le Francilien était puni par d’incisives attaques. De quoi provoquer son énervement, comme en fin de seconde manche où il frappait de rage dans la balle après un nouveau point perdu. Après deux sets maîtrisés (11-6), Stoyanov se relâchait un peu dans le 3e (7-11) pour mieux s’imposer dans le 4e (11-4).

C’était ensuite un Emmanuel Lebesson en transe qui entrait dans la salle. Le joueur de Pontoise-Cergy, échaudé par la défaite surprise de son coéquipier, proposait un niveau de jeu inatteignable pour Stéphane Ouaiche. Il l’obligeait à jouer loin de la table et à réaliser des exploits en défense pour l’inquiéter. Après une résistance lors du premier set (13-15) et malgré un sursaut dans le troisième (11-8), le Caennais était contraint de s’incliner.

Email

Le Caen TTC recevait mardi soir Pontoise-Cergy, dans le cadre de la 9e journée de Pro A. À vrai dire, l’affiche avait tout de la rencontre déséquilibrée, entre un prétendant au titre et un candidat au maintien.
Stoyanov bat le numéro 5 français

Et pourtant, tout n’a pas commencé comme imaginé puisque Caen se révélait lancé par un Niagol Stoyanov de gala. L’Italien faisait déjouer Tristan Flore, le contraignant à jouer avec le filet à coup de balles rasantes. Dès qu’il s’éloignait de ce schéma de jeu, le Francilien était puni par d’incisives attaques. De quoi provoquer son énervement, comme en fin de seconde manche où il frappait de rage dans la balle après un nouveau point perdu. Après deux sets maîtrisés (11-6), Stoyanov se relâchait un peu dans le 3e (7-11) pour mieux s’imposer dans le 4e (11-4).

C’était ensuite un Emmanuel Lebesson en transe qui entrait dans la salle. Le joueur de Pontoise-Cergy, échaudé par la défaite surprise de son coéquipier, proposait un niveau de jeu inatteignable pour Stéphane Ouaiche. Il l’obligeait à jouer loin de la table et à réaliser des exploits en défense pour l’inquiéter. Après une résistance lors du premier set (13-15) et malgré un sursaut dans le troisième (11-8), le Caennais était contraint de s’incliner.

Les Loups d’Angers commencent 2020 par une défaite
L’expérience de Lebesson porte Pontoise-Cergy

Antoine Hachard touché au genou, Marcos Madrid prenait sa relève au pied levé dans la troisième manche. Après une entame timide dans le premier set (4-11), le Mexicain rivalisait ensuite avec Patrick Baum, ancien licencié du Caen TTC. Il poussait dans ses retranchements son adversaire, remportait la 2e manche (11-4) mais craquait en fin de 3e (10-12) pour finalement s’effondrer dans la 4e (4-11). Avec cette victoire, Pontoise-Cergy prenait les devants.

De retour autour de la table, les numéros 1 Stoyanov et Lebesson se rendaient alors coup pour coup dans une première manche à couper le souffle. Sur sa cinquième balle de set, c’était finalement le sociétaire de Pontoise-Cergy qui empochait la mise (16-18). Pas impressionné, Niagol Stoyanov lui répondait dans la foulée. Sur une montée au filet, il égalisait à une manche partout (11-7). Le mano-à-mano se poursuivait. Après chaque point important, les deux joueurs criaient et serraient le poing. Mais l’avantage tournait en faveur d’un Emmanuel Lebesson plus précis (8-11). Rebelote dans la 4e manche où le numéro 2 français s’appliquait à faire appliquer la hiérarchie (8-11).

Contrat rempli pour Pontoise-Cergy qui repartait de Normandie avec les trois points espérés. De son côté, Caen empoche un point précieux dans sa quête de maintien.caen-ttc-match-marc-chazelle-photographe (54)